AirPods 3, les pires écouteurs d'Apple - Print('Tech')

Les AirPods 3 sont-ils les pires écouteurs qu’Apple ait pu produire ? C’est ce que nous allons voir dans cet article !

Récapitulatif de la gamme Airpods

Avant de parler sur ces AirPods 3, on va reprendre rapidement l’évolution de la gamme des AirPods. La première génération est arrivée en 2016, elle incarnait très bien le concept d’AirPods, deux écouteurs qui ne sont pas reliés entre eux ni au téléphone, une bonne autonomie et une forte compacité. La génération Pro est apparue par la suite en 2019 en apportant la réduction de bruit active.

Design extérieur des AirPods 3

Pour commencer sur ces AirPods 3, leur design est assez simple. Ils ne reprennent plus le design des AirPods 1 et 2, mais plutôt celui des AirPods Pro. La boîte est assez basique, avec un port Lightning pour la charge et un bouton à l’arrière pour la connexion. Le boitier pouvant se charger sur un chargeur sans fil, le témoin de charge est situé à l’extérieur de la boîte.

Les technos intégrés

Je ne vais pas vous parler des technologies Hardware présentes dans ces AirPods, cependant il y a pas mal de technologies logicielles qu’Apple à mis dans ces écouteurs (et dans toute la gamme AirPods en général). On commence avec Spatial Audio, ce système qui peut être activé au choix sur chaque application va simuler la présence dans un cinéma. Grâce aux gyroscopes des écouteurs, lorsque vous tournerez la tête, le son se déplacera virtuellement en suivant vos mouvements. Vous aurez alors l’impression d’être dans une vraie salle de cinéma, alors que vous n’avez que deux écouteurs.

« L’adaptive EQ » donne la capacité aux écouteurs de moduler l’égaliseur en fonction du bruit ambiant. Les écouteurs auront la possibilité de modifier les graves, aigus, etc… en fonction du bruit qu’ils vont capter grâce aux micros intégrés. Par exemple, si vous passez dans une zone de chantier, les basses pourront être amplifiés afin de passer au-dessus des engins de chantier.

D’autres technologies sont également présentes sur ces écouteurs, on peut noter par exemple le bouton intégré à l’écouteur, dont la fonction est programmable. D’un simple pincement sur l’écouteur, vous pourrez allumer / couper votre musique, passer à la musique suivante, précédente, etc… Les premiers modèles d’écouteurs avaient des actions tactiles, cette fois-ci elles sont haptiques. Pour terminer, une techno qu’on retrouve un peu partout sur l’environnement Apple, c’est le lien avec iCloud. Il suffit de connecter vos écouteurs à l’un de vos appareils, et il sera automatiquement connecté aux autres appareils avec le même compte iCloud.

Les points forts de ces écouteurs

Pour les points forts de ces écouteurs, ils sont nombreux. Je précise bien évidemment qu’il s’agit de mon avis, et qu’il peut ne pas être le même du vôtre ou même d’autres personnes qui auraient pu tester ces écouteurs.

Déjà la qualité de son est très bonne, Apple a toujours réussi à faire de bons écouteurs. Ce n’est certes pas du Bose ou une quelconque autre marque, mais le son n’est pas du tout mauvais ! L’autonomie est ensuite très bonne, il est annoncé 30 heures avec une seule charge du boitier (selon Apple). Je n’ai mesuré que 15 heures, mais il faut prendre en compte que mon test s’est fait en conditions réelles pendant une durée un peu étendue avec des appels, un niveau de son qui varie en fonction de la situation, beaucoup de temps morts (moment ou les écouteurs consomment dans leur boîte en attendant d’être utilisés), etc… Mon test d’autonomie permet d’avoir une assurance d’une autonomie non mesurée en laboratoire. La compacité et l’usage facile entre les différents appareils Apple est pour moi un très bon point. Ayant plusieurs appareils Apple, il est très facile de passer de l’iPhone à l’iPad, sans même enlever les écouteurs. Ils sont de même très facilement transportables dans une poche.



Suivez-nous sur les réseaux sociaux !



Les points faibles

On continue évidemment avec les points faibles de ces écouteurs, cela commence avec l’isolation passive. L’isolation active étant réservée à la gamme Pro, les AirPods 3 n’ont comme isolation leur seule isolation passive (tout ce que les matériaux permettent). Et je la trouve vraiment ridicule, elle ne filtre très peu de bruits. Cela est un bon point en ville pour entendre autour de soi, mais pour travailler, ce n’est pas terrible.

J’avais dit que la qualité audio était très bonne, et elle l’est. Mais malheureusement, je n’ai pas perçu de différences entre les AirPods 1 et 3, ce que je trouve assez dommage.

La nouvelle forme des écouteurs étant bien différente de la première et seconde version, les premiers usages se sont révélés « difficiles », mais on s’habitue très vite. Pour les actions tactiles, je ne suis pas du tout fan de cette nouvelle méthode. Dans beaucoup de cas, je me trouve à presque faire tomber mes écouteurs de mes oreilles lors du changement de musique, contrairement à l’ancienne version des AirPods qui n’avaient besoin que d’une pression et non d’un pincement. Ils étaient donc utilisables avec des gants, et permettaient même de remettre les écouteurs en place lors d’un changement de musique, réduisant encore plus le risque de les faire tomber.

Conclusion

Je vais enfin pouvoir vous dire si ces écouteurs sont les pires qu’Apple ait pu réaliser. Alors la réponse à la question n’est ni oui ni non. Les écouteurs sont très bien réalisés, avec quelques défauts, mais tout de même des qualités. Le gros problème de ces écouteurs est le positionnement dans la gamme Apple. Leur prix ayant augmenté de 20 €, les menant à 199€ (contre 179€ pour les AirPods 2 et 279€ pour les Pro), la question se pose vraiment sur ce que l’on gagne à les acheter. La qualité de son n’étant pas vraiment meilleure par rapport aux V1 (donc V2 également), toutes les autres différences sont d’ordre technologiques principalement. Outre l’autonomie, on peut tout à fait acheter les AirPods 2 et avoir un super produit, on n’aura effectivement pas l’égalisation adaptative (que je n’ai pas perçu personnellement) ni spatial audio (qui est réussi, mais pas hyper utile, c’est un gros gadget). La question peut alors vraiment se poser, surtout s’il suffit de mettre 80€ de plus pour avoir un produit qui proposera vraiment des choses intéressantes (réduction de bruit active principalement).

Si vous n’êtes pas à 20 € près, n’hésitez pas à acheter ces AirPods 3, mais regardez quand même les Pro, pour voir s’ils ne seraient pas plus intéressants pour voir. Si par contre mettre 20 € de plus dans ces écouteurs, la version 2 reste cependant très bonne !

Ecrit par Matancy, le 14/03/2022


Autres articles ?

L'actu de la semaine du 13 Juin, le salon Viva Tech

Dans cet article on revient sur l'actualité de la semaine dernière

WWDC Apple, AMD RNDA 3 et alertes en France, l'actu de la semaine

Entre la WWDC d'Apple, la puce RDNA 3 et le système d'alerte en France, on reprend l'actu de la semaine dernière !

Pourquoi réduire la finesse de gravure des processeurs ?

La finesse de gravure est aujourd'hui une priorité pour la majorité des constructeurs de puces, mais pourquoi donc ?