Samsung démarre des recherches sur les écrans holographiques ! - Print('Tech')

Qu'est-ce qu'un hologramme ?

On entend souvent parler de l'hologramme comme une technologie du futur, mais on oublie qu'elle a été inventée en 1947 !

Avant tout nous devons nous pencher sur le concept de l'hologramme. Pour faire simple, un hologramme est la création d'objet n'existant pas réellement. Le but est de tromper vos yeux pour leur faire croire que vous voyez un objet réel. Le principe de cette tromperie est assez simple car le corps humain utilise des principes assez basiques pour vivre, il ne faudra donc pas changer d'oeil pour voir un hologramme. Il suffit juste d'envoyer à l'oeil tous les signaux lui faisant croire qu'il voit de la 3D, il va donc l'interpréter comme tel alors qu'il regarde une simple image plate, mais vous aurez l'impression qu'elle vole dans le vide. Nous n'en savons pas plus concernant cette technologie car Samsung la garde assez secrète pour garder une longueur d'avance face à ses concurrents. 

Pour expliquer rapidement la différence entre une image observée sur un écran classique et un écran holographique va être la dimension dans la quelle va être vue l'image. Sur un écran normal l'image va sembler plate (donc en 2D), contrairement à un écran holographique qui donne l'impression d'avoir un écran 3D avec une image qui flotte dans le vide.

Quelles sont les exploitations possibles ?

Cette technologie peut être intéressante en apparence mais il faut bien évidemment qu'elle ait un usage pour que les utilisateurs l'acceptent et l'utilise. Les divers exemples que présente Samsung sont les visites de patients confinés dans un hôpital, la technologie permettrait à deux personnes de se voir comme si elles étaient présentes physiquement l'une devant l'autre. La voiture pourrait bénéficier de la technologie grâce à de la navigation virtuelle. On peut imaginer le GPS qui s'affiche sur le pare-brise tout en se superposant au-dessus de la route présente physiquement pour apporter des indications supplémentaires comme la route à prendre ou la limitation de vitesse. Un autre exemple qui existe mais qui peut être plus compliqué à adopter, c'est le clavier holographique. Cela revient globalement à écrire sur un écran tactile, mais les touches ne paraîtront plus plates mais avec du relief.

Les problèmes actuellement rencontrés

Toute nouvelle technologie ne se développe jamais sans encombre, c'est ce que découvrent les ingénieurs Samsung lors de leur développement de l'écran holographique. Ils évoquent un problème de taille majeure concernant... la taille des écrans. Plus l'écran est grand, plus l'angle de vision sera petit. Pour vous donner un ordre d'idée, un écran d'ordinateur avec une technologie IPS propose environ un angle de vision de 178°, ce qui est proche des 180° que l'on ne peut pas dépasser. Un écran holographique devra pour une taille de 20cm x 10cm avoir un angle de vision de 0,3°. Ce qui est extrêmement handicapant. Un autre problème rencontré est la nécessité de créer de nouvelles unités de calcul. Nos processeurs graphiques étant habitués à produire un signal vidéo pour un écran 2D (malgré la simulation de 3D que nous savons faire), un écran holographique va nécessiter une nouvelle technologie de calcul, ce qui va considérablement ralentir le développement et l'adoption de cette techno au monde entier. 
Mais nous faisons confiance aux ingénieurs qui sauront nous proposer une technologie intéressante lorsque tout sera prêt !

Merci d'avoir suivi cet article sur notre site PrintTech.fr ! N'oubliez pas de vous abonner à notre Twitter (@_PrintTech) !

Ecrit par Matancy, le 19/11/2020


Autres articles ?

Redécouvrons la première version de Adobe Première !

Redécouvrez au cours d'un article la première version de Adobe Première, l'un des premier logiciel de montage !

GeForce Now désormais disponible sur iOS !

GeForce Now après plusieurs mois d’existence devient désormais disponible sur les appareils iOS

Samsung démarre des recherches sur les écrans holographiques !

Toujours en quête de nouveautés, Samsung lance des recherches sur les écrans holographiques